FANDOM


Le Corps Expéditionnaire Gentepression (C.E.G.) est une émanation du fameux Cartel Gentepression, l'organisation neutre qui administre plusieurs villes franches gobelines à travers le monde. Il en incarne la frange la plus militante neutraliste, inspirée par une indépendance vindicative qui déborde régulièrement le cadre des relations établies par le Cartel avec l'Alliance et la Horde.

Conformément à ses objectifs initiaux, le C.E.G. est plus investi dans la politique non-gobeline que son cartel-père. Il supervise de l'intérieur la Ligue des séparatistes dans ses aspects économiques, politiques et juridiques, fournissant en retour expertises et technologies.

Il cherche à préserver l'équilibre mondial et revendique un certain pacifisme, parfois rendu contradictoire par son interventionnisme (y compris armé). Les positions de certains de ses membres pour l'écologie, la distribution équitable des richesses et une éthique commerciale bien plus radicale que celle simplement prônée par le prince-marchand Gentepression, leur ont parfois valu dans le reste du Cartel une image d'extrémistes dangereux pour les affaires.

Histoire

Avant le Cataclysme

Les premiers en Azeroth à avoir souhaité l'émergence d'une "troisième faction" prenant ses distances de la guerre Alliance-Horde, sont les gobelins des cités neutres de Gentepression, régies par le cartel du même nom.

Les découvertes de la Ligue des Explorateurs à Ulduar, et la fondation du Reliquaire par les Elfes de sang en réaction, encouragèrent les Gentepression à réfléchir à la question archéologique à leur tour. Parallèlement, la KapitalRisk, grande rivale sans scrupules du Cartel, endommageait et pillait les ressources naturelles et culturelles sur de nombreux sites d'Azeroth.

Un conseil d'administration mystérieux, entre barons d'une tout aussi mystérieuse "Coalition du commerce", y vit l'occasion de faire d'une pierre deux coups : monter de toutes pièces une organisation-écran dotée d'un gouvernement fantoche, dans le seul but de fédérer des forces marginales pouvant servir leurs intérêts, gêner la KapitalRisk et autres cartels concurrents, voire, dans les rêves les plus fous, supplanter la Horde et l'Alliance pour instaurer une paix profitable. La visée philanthropique et écologique d'une telle entreprise devait également figurer au cahier des charges, en accord avec les directives du Prince-marchand Gentepression, comme souligné à l'époque par le sous-rapporteur de la commission dédiée, Altocumulus Goldmane, alors simple juriste en attente de reclassement. La rumeur voudrait que ce soit-disant "conseil d'administration" n'était en fait qu'une vague discussion sur un ton de plaisanterie, entre deux gobelets de kaja'cola dans l'espace-détente du K-Mérakafé. Mais mentionnons en retour que le dénigrement était un spot national à Terremine.

Toujours est-il que le dénommé Arbrakham, un ingénieur classé "Génie AA-" selon le barème de Schpintzs & Sblam's, mais aussi un trublion fortement politisé que d'aucuns jugeaient ingérable, fut mandaté par cette commission pour ouvrir une succursale de recrutement sur la côte nord de Kezan. Cela devait au passage placer une épine dans le pied de la sphère d'influence du Cartel Baille-fonds, du méprisé Prince-marchand Gallywix.

Arbrakham accepta avec enthousiasme cette mission au nom de code "Expédition Naturaliste", et se voyait déjà soulever une insurrection sociale parmi les travailleurs sous-classés de Baille-fonds, puis s'offrir des vacances dans des îles vierges et paradisiaques. D'aucuns y virent là un moyen commode pour les barons de mettre cet agitateur à l'écart des affaires sérieuses.

Durant le Cataclysme

Ce qu'il advînt de cette expédition est encore à ce jour un mystère, car le Mont Kajaro entra en éruption quelques mois plus tard, et l'on suppose qu'ils ont péri corps et biens.

Mais encore quelques mois plus tard, le troll Ouragan-bleu et l'elfe de la nuit Vendebrume entrèrent en contact avec le Cartel Gentepression, à la recherche d'une solution à leurs ambitions jugées démesurées de former une "Ligue" indépendante de l'Alliance et de la Horde. Evidemment il ne fallut pas beaucoup de temps à A. Goldmane pour intervenir, et convaincre différents barons du potentiel que représentaient ces deux énergumènes, en vue de donner corps au projet avorté. C'est ce jour que fut officiellement fondée la Ligue naturaliste, qui était vouée à devenir la Ligue des séparatistes que nous connaissons. 

Les Gentepression, qui se montrèrent très protecteurs envers la Ligue du point de vue juridico-diplomatique, mais très rigoristes du point de vue financier, créèrent une délégation de Gobelins supervisant l'essor de la Ligue depuis l'intérieur : le Corps Expéditionnaire Gentepression. 

Durant la Révolution Sombrelance

Quelques années passées, alors qu'il devenait évident que la Révolution au sein de la Horde aurait lieu, et que la Ligue des séparatistes allait ainsi réussir au-delà de toute espérance, le Cartel offrit au Corps Expéditionnaire les financements nécessaires à la construction d'un zeppelin lourd : le Nuage-d'Or. Celui-ci se distingua aussitôt dans le ravitaillement des forces révolutionnaires durant l'Embrasement des Tarides. Il prit même part à la Bataille de Cabestan, qui selon la légende urbaine, vit s'affronter les flottes des capitaines des cieux Altocumulus Goldmane et Havo Torveclef, chacun défendant sa propre vision de l'idéal révolutionnaire, l'un par le rejet de la Horde, l'autre par le soutien à une Horde conquérante et l'engagement auprès de Hélix Boîte-Noire.

Durant la Campagne de Draenor

En réparations durant l'exploration de la "Nouvelle Draenor", le Nuage-d'Or resta stationné aux Terres Foudroyées. Pendant ce temps, le Corps Expéditionnaire participa aux fouilles en Nagrand dirigées par la Société de Conservation de Gentepression, laquelle incarnait enfin un débouché aux préoccupations archéologique des débuts.

Territoires

  • Aucun territoire revendiqué.

Zones d'influence :

  • Baie-du-Butin
  • Long-Guet
  • Gadgetzan
  • Cabestan
  • Îles Perdues (?)
  • Nagrand (Draenor)

Voir aussi

Liens et références

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard