FANDOM


La Horde blanche est une horde orque séparatiste à tendance pacifique bien que traditionaliste et malgré tout guerrière, basée sur le Clan Loup-de-givre.

Ses membres considèrent avant toute chose les vertus de la sagesse, de l’honneur et de la clairvoyance.

Ils sont des adversaires héréditaires des Chanteguerre et de leurs valeurs encore plus barbares, bien qu'ils partagent leur respect des traditions et du code d'honneur. 

Diamétralement opposée à la Horde noire incarnée par les Rochenoire, la Horde blanche accueille cependant des transfuges de tous les clans historiques, tant que les intéressés endossent son code d'honneur.

Histoire

Durant le Cataclysme

Lorsqu'après le Cataclysme, le général Drek'thar, chef du clan Loup-de-givre, prononça la sécession envers la Horde, certains des siens préférèrent ignorer sa déclaration de vieil idéaliste et poursuivre leur carrière de soldats dévoués à Garrosh Hurlenfer. 

Mais à l’inverse, des villageois et des combattants réunis autour de Rok'saur Neige-rouge, un fidèle de Drek'thar, appliquèrent cette décision à la lettre et formèrent une Horde séparatiste nommée la "Horde blanche", par bravade envers les clans de la "Horde noire" justement réhabilités par Garrosh. 

Libérés de leur alliance contre-nature avec les envahisseurs et profanateurs Réprouvés, mais décidés à ne rien lâcher aux Nains Foudrepiques, ils acceptèrent d'entrer au Conseil de la Ligue.

Cette horde groupusculaire fut bientôt rejointe par quelques auxiliaires Taurens, issus des partisans de la Terre-Mère ou les totem-sinistre pro-Baine du clan Nuage-de-Cendres, qui formeraient en leur temps les Nations taurènes libres.

Durant la Révolution Sombrelance

Tout comme les autres factions de la Ligue, la Horde blanche a pris part à la Révolution sombrelance.

Un petit contingent fut déployé durant les évènements en Kalimdor, dans le "protectorat naturaliste" des Collines Arides. Le restant fut tenu occupé en Lordaeron par la "guerre des Cinq Armées".

Durant la Campagne de Draenor

Le général Neige-rouge dirigea ensuite l'expédition dans la nouvelle Draenor pour rencontrer et défendre les Loup-de-givre d'antan. 

Durant l'Invasion de la Légion

Bien que certains aient pu décider de rester veiller sur Draenor délivrée, la plupart des orcs de la Horde blanche ressentent le lien spirituel avec Azeroth et retournent la défendre contre la Légion ardente, aux côtés du reste de la Ligue. Sans oublier leurs terres d'Alterac.

L'accession de Sylvanas Coursevent au siège de Chef de guerre est vu comme une vaste farce par la Horde blanche, qui se réjouit une fois de plus d'avoir "suivi son cœur" plutôt qu'une Horde classique en totale perdition.

Territoires

  • Campements du clan Loup-de-givre en Alterac et Hautebrande.
  • Tours de guet aux Collines arides (Tarides du nord), démantelées après la fin de la Révolution sombrelance, possiblement réarmées avec l'Invasion Ardente.
  • Fort Neige-rouge à Givrefeu (restitué aux orcs locaux avec la fin des opérations en Draenor).

Zones d'influence :

  • Royaume d'Alterac
  • Hautebrande
  • Durotar
  • Tarides du nord
  • Crête de Givrefeu
  • Draenor

Composante(s)

Après l'extermination du clan Griffe-blanche comme d'autres clans par l'Ancienne Horde, ses rares survivants suivirent les Loups-de-givre en Alterac et adoptèrent le nom de Main-blanche. Érigée en miroir de la Légion Main-noire (combattants d'élite des Rochenoire de la Horde noire), ces éclaireurs, pisteurs et maître-lames incarnent le cœur guerrier de la Horde blanche.

Voir aussi

Liens et références

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard